Expositions

Le Bonnefantenmuseum présente une vaste exposition solo de David Lynch 

30.11.2018 - 28.04.2019


Le musée Bonnefantenmuseum présentera l'imposante rétrospective Someone is in my House de l'artiste américain David Lynch. Bien que David Lynch est incontestablement un personnage clé du milieu international du cinéma et de la télévision, son œuvre en tant qu'artiste plasticien est toutefois moins connue. Et ce, alors qu'il a toujours insisté sur le fait qu'il se considérait avant tout comme un artiste plasticien. Un artiste plasticien qui a, par hasard, fait connaissance avec le film au cours de ses études à l'école des Beaux-Arts, support qui a jeté les bases de sa carrière de cinéaste. Outre ses activités de réalisation, David Lynch a toujours été actif en tant qu'artiste plasticien. Au cours de la décennie écoulée, il nous a gratifiés d'une œuvre incommensurable et sans limites comprenant des toiles, des dessins, des lithographies, des photos, des lampes-sculptures, de la musique et autres montages. Une œuvre jusqu'ici rarement mise en lumière ou exposée dans les musées. Avec un peu plus de 500 pièces, cette exposition au Bonnefantenmuseum n'est pas seulement la première présentation individuelle aux Pays-Bas, mais également la plus grande rétrospective jamais organisée.

Le Bonnefantenmuseum présente le mystère du Maître d'Elsloo: D'une main solitaire à une collection de maîtres

22.02.2019 - 16.06.2019


Le Bonnefantenmuseum présente une exposition unique et très attendue de sculptures en bois de la fin du Moyen Âge, consacrée au phénomène du « Maître d'Elsloo ». Qui est, ou devrait-on dire, qui sont le(s) Maître(s) d'Elsloo ? Plusieurs musées, dont le Louvre et le Victoria and Albert Museum, mais aussi de nombreuses églises de l'eurorégion ont prêté leurs statues. L'exposition nous apprend que le Maître d'Elsloo n'est pas une notion tangible, mais davantage une collection de figures solitaires. Jusqu'au 16 juin 2019, plus de cinquante sculptures seront réunies dans le cadre de l'exposition intitulée Le Maître d'Elsloo. D'une main solitaire à une collection de maîtres.

Une Collaboration posthume
Ine Schröder et son Œuvre

Deuxième étage : 25.01.2019 - 01.09.2019
Troisième étage : 25.01.2019 - 26.05.2019


Le musée Bonnefantenmuseum se penche sur le génie artistique révolutionnaire d'Ine Schröder (1951, Heerlen – 2014, Maastricht) à travers une double exposition et une vaste publication. Principalement actif sur la scène de l'art eurégional, Ine Schröder a forcé le respect au sein de la communauté artistique locale et régionale. Après son décès (2014), Paula van den Bosch, conservatrice du musée, et Joep Vossebeld, conservateur et artiste, se sont penchés, en collaboration avec la Maastricht University et le FLACC Genk (BE), sur l'héritage artistique de l'artiste, en grande partie disparu par l'intervention d'Ine Schröder elle-même.

Le livre d'archives est un élément important de l'exposition : Uncorrected Proof , dédié aux archives d'Ine Schröder, reprend environ 700 photos et essais de Paula van den Bosch, Brenda Tempelaar et Joep Vossebeld, et aborde des thématiques telles que la formation d'une collection muséale, la conservation et la présentation. Bien plus qu'une publication d'œuvre classique, donc.

Dan Walsh
Pressing Matter

25.01.2019 – 12.01.2020


Sur la base d'un intérêt renouvelé pour la peinture abstraite, dont il est question depuis un petit temps chez la jeune génération d'artistes, le musée Bonnefantenmuseum a mis en place un programme d'exposition à tendance révisionniste. Dans cette optique, le musée propose l'exposition Pressing Matter de Dan Walsh (1960, Philadelphie). L'abstraction ornementale de cet Américain vétéran de la peinture a pris racine dans l'expression économique par les formes du minimalisme des années 1960 et 1970 du siècle dernier. Entre autres clairement inspirée par Sol Lewitt (1928, Hartfort, Connecticut – 2007, New York), dont l'œuvre constitue un important pilier de la collection du Bonnefantenmuseum, la peinture de Dan Walsh voit le jour selon les cadres stricts du treillage et du carré et d'après des règles et procédures qu'il s'est lui-même imposées. Bien que la plupart des compositions consistent en de complexes combinaisons de diverses structures décoratives, elles semblent naturelles, comme si elles s'étaient nonchalamment accommodées du plan de l'image. Les motifs de ses toiles éveillent une panoplie d'associations, de l'architecture ornementale aux étoffes des quatre coins du monde. Dan Walsh parvient à faire le lien entre la tradition moderniste à la recherche d'autonomie et l'histoire collective des arts appliqués.

Dan Walsh est également fervent auteur. Dans une série de livres faits main, il a expérimenté l'art de l'imprimerie, pas seulement via l'offset et la photo, mais également via la photogravure, la xylographie et des techniques de gravure à l'eau-forte, comme la pointe sèche. Des méthodes de reproduction qui demandent dévouement, patience et savoir-faire. Le Bonnefantenmuseum a rassemblé une douzaine de toiles récentes, une série de travaux sur papier et quelques livres faits main. L'exposition propose un catalogue richement illustré. Conservatrice : Paula van den Bosch.

Beating Time
Présentation d'une collection d'art contemporain, avec cinq contributions

Avec la contribution de : R.W. Beerens (1950, Weert - Maastricht), Andrea Éva Györi (1985, Budapest - Rotterdam), Marianne van der Heijden (1922, Kerkrade - 1998, Maastricht), Chantal Le Doux (1977, Geleen - Maastricht), Servie Janssen (1949, Eindhoven - 2018, Nimègue)

25.01.2019 – 12.01.2020


L'art défait le temps. Prenons par exemple les autoportraits de Rembrandt, la façon dont il nous observe, si réaliste, et ce, à travers les siècles. Les artistes d'aujourd'hui ont également pour objectifs de se défaire de la dimension temporelle. Comment procèdent-ils ? Comment leur œuvre échappe-t-elle à l'impitoyable temps qui passe et aux outrages de ce dernier ? Beating Time reprend des œuvres de la collection qui ont un rapport prononcé avec le phénomène du temps. Des artistes qui travaillent à Maastricht depuis des dizaines d'années déjà ou qui y ont travaillé, longtemps pour certains, moins pour d'autres. Via leurs œuvres, ces artistes tentent de s'élever au-dessus de la conception passé, présent, futur, et y vont chacun de leur stratégie. Conservatrice : Paula van den Bosch.

Collection permanente

 

« Trésor » Neutelings

La collection Neutelings est l'une des collections privées les plus riches des Pays-Bas dans le domaine de la sculpture médiévale. 

Agencement de la collection des vieux maîtres 

Collection allant de sculptures moyenâgeuses de la région de la Meuse jusqu'à des tableaux des Pays-Bas du xviie siècle.

Stanley Donwood: Optical Glade


L'artiste britannique Stanley Donwood a métamorphosé l'impressionnante coupole du Bonnefantenmuseum en une installation étonnante. En quatre semaines, Donwood a réalisé à l'intérieur de cette tour ronde une vertigineuse fresque murale en noir et blanc intitulée Optical Glade. En partenariat avec Thom Yorke, leader du groupe Radiohead, Donwood y a également ajouté une composition sonore dans le but d'offrir la « perception optimale de cet espace mystérieux, presque sacral ». Cette installation unique en son genre peut dorénavant être admirée de manière permanente dans le musée, pendant au moins deux ans. 
COOKIES
Deze website maakt gebruik van cookies. Wilt u cookies toestaan?